20 août, 2017

La vérité sur la première année d'études supérieures (et mes conseils pour y survivre) Part.I


Hey!! Ça y est le mois d'aout est bien entamé et l'ambiance de la rentrée des classes se fait de plus en plus présente! Alors, oui, je suis d'accord avec ceux qui disent: "laisse nous profiter au maximum de nos vacances!", mais il faut quand même bien commencer à se préparer à revenir non?! Surtout que pour certains, cette année c'est le grand changement: ils rentrent en étude supérieure pour la première fois! Et la première rentrée en études sup peut vraiment être aussi stressante qu'excitante: on se retrouve dans un nouvel établissement complètement différent du lycée, dans un cursus dont on ne connait pas encore grand chose, avec des gens tout nouveaux, souvent dans une nouvelle ville que l'on ne connait pas forcément et tout cela en étant seul. Sachant que le lycée ne prépare aucunement aux études sup ou à la vie d'étudiant! Après le bac, les lycéens sont un peu comme jetés dans la nature. Et après avoir moi-même déjà vécu une L1 catastrophique l'année dernière, ça me tenait vraiment à cœur de partager mon expérience et quelque conseil pour se préparer à cette nouvelle vie. Comme j'avais quand même pas mal de choses à dire, j'ai décidé de faire l'article en deux parties. Alors ça va être assez orienté fac, mais je pense quand même qu'on peut adapter c'est conseils à toutes les filières. C'est parti!

---------------------------------------------------------------------------------------------

- Ne vous faites pas de films

À la fin du lycée, on attend souvent dire de la part des futurs étudiants, qu'ils n'en peuvent plus du lycée et qu'ils sont vraiment impatient de partir en étude sup. Alors je ne dis pas que ce n'est pas bien d'être content de rentrer dans le supérieur, mais je pense que ça peut-être assez facile de se faire des grosses illusions: on pense que nos études supérieures vont être passionnante, que l'on va bosser de fou, que l'on va faire plein de soirées avec pleins de nouveaux amis, bref le cliché de la vie étudiante trop bien et trop parfaite véhiculé par la société. Et honnêtement... La vie étudiante ce n'est pas forcément comme ça tous les jours, voir ce n'est pas comme ça du tout, selon les expériences personnelles de chacun. Moi-même, l'année dernière j'étais hyper impatiente de rentrer à la fac, je pensais que ça allait être génial, que ça allait être le début des meilleures années de ma vie (Mathilde, toujours dans l'extrême)! Et j'ai été extrêmement déçue. Je pense que quand on rentre dans les études supérieures, quel que soit le cursus: il ne faut pas en attendre beaucoup. Je ne dis pas qu'il faut tout voir en noir, il faut quand même être optimiste et motivé! Mais je vous conseille d'avoir un certain recul, parce que souvent la première année on ne sait pas forcément ce qu'on fait et où on va, donc ça peut très bien se passer, comme ça peut ne pas vous plaire du tout. Donc restez vigilant sur vos attentes.


- Être entouré pour mieux étudier

Est-ce que c'est facile de se faire des amis en études sup? C'est vraiment la question que tout le monde se pose avant d'y rentrer, notamment ceux qui vont faire leur première rentrée à la fac. J'aurais tendance à penser que si vous entrez en BTS, DUT, prépa, école ou même dans une licence sélective avec peu de places: vous n'aurez pas trop de difficultés à vous faire des amis. Comme ce sont des cursus avec peu d'étudiants, vous allez plus ou moins vous retrouver avec les mêmes personnes tous les jours, donc vous allez avoir le temps de connaître des gens, de devenir amis, etc. Par contre, si vous partez à la fac, je ne peux pas dire que ce sera aussi facile. À la fac, on a plus de classe attitré, on est dans une promo. Le nombre de gens vari selon les facs, les années et les filières, mais en général il y a énormément de monde dans une promo; par exemple, en LEA à Toulouse on devait être plus de 600 facile, voir 800 élèves. Aussi, chacun choisi son emploi du temps comme il le veut selon ses disponibilités, etc, ce qui fait qu'on est jamais avec les mêmes personnes à chaque heure de cours. Comme vous pouvez le voir c'est un système assez particulier et très individualiste. Je peux difficilement me positionner et dire qui sera à l'aise à la fac pour ce faire des amis et qui ne le sera pas; ça dépend vraiment de votre personnalité et de votre sociabilité. J'aurais tendance à penser, que si vous êtes de nature sociable, avenante, souriante et en général extravertie, vous n'aurez pas vraiment de problème pour vous intégrer.

Dans le cas contraire.... Je n'ai pas envie de vous décourager, mais je pense qu'il vous faudra faire pas mal d'efforts. Essayer d'être souriant et sympa, c'est bête à dire, mais je pense que c'est la base. Pleins de gens m'ont dit: "t'inquiète pour te faire des amis à la fac, tu commences à parler à ton voisin de td/amphi et ça va tout seul", je vous conseille de tester: je m'étais fait quelques connaissances grâce à cette technique, ça marche pas trop mal. Vous pouvez profiter des pauses entre deux heures d'un même cours, et des travaux en groupes aussi. N'hésitez pas engagé la conversation via facebook si vous n'êtes vraiment pas à l'aise. En générale il y a toujours une page facebook qui regroupe toute la promo. Si vous êtes en cité u, il est fort possible que vous rencontriez également des gens là-bas. Si vous partez en école (certaine filière de fac en ont aussi), renseignez vous auprès du BDE (Bureaux des Élèves), c'est eux qui s'occupe de toutes les soirées et évènements de l'école. En général, le BDE organise toujours un week-end/une journée/une soirée d'intégration, donc là-aussi, n'hésitez surtout pas y aller! En faites, il y a vraiment plein de situation et d'opportunité de rencontrer des gens, seulement il faut vraiment se lancer, et c'est ça le plus difficile quand on est timide/pas très sociable. Franchement faite de votre mieux, allez-y à votre rythme; dites-vous que si la personne en face de vous est sympa elle ne vous jugera pas négativement, et au pire il/elle vous mettra un vent et même si ce n'est pas agréable, ça n'a jamais tué personne.

Quand je me suis rendu compte qu'il y avait déjà tout pleins
 de groupes d'amis formés, et que moi j'étais forever alone

Après je suis vraiment très mal placé pour vous donner des conseils là-dessus vu que je ne suis pas quelqu'un qui va vers les gens! Je suis plutôt introvertie et je ne sais jamais comment faire le premier pas pour aborder et rencontrer de potentiel nouveaux amis. Alors bien sûr certains me diront; ce n'est pas si important, on ne fait pas des études pour se faire des amis! Et bien franchement, je tiens à vous dire que, ne serait-ce que d'avoir quelques connaissances, c'est juste hyper méga important pour le moral. Personnellement, malgré quelques connaissances, j'ai vraiment passé pratiquement (heureusement ma famille et mes amis du lycée étaient là) toute mon année toute seule et c'était très pesant à vivre. À de nombreux moments j'ai pété des câbles ou eu des périodes de déprime, parce que je n'en pouvais plus. Donc honnêtement, juste parce que je ne souhaite à personne de vivre l'année que j'ai vécue, faites-vous des amis et ne restez pas seul s'il vous plaît!!

- N'hésitez pas à demander de l'aide

J'imagine que dans les autres cursus notamment en prépa et en école, ce n'est pas du tout comme ça, mais à la fac vous n'êtes absolument pas pris en charge. Personne ne viendra vous expliquer comment les partiels et le système de notations fonctionnent, si vous avez un problème avec une note le prof ne viendra pas vous chercher, encore moins s'il vous manque un cours! On attend vraiment de vous que vous soyez indépendant et autonome, donc; c'est à vous de régler vos problèmes par vos propres moyens. Donc, il ne faut pas avoir peur d'aller voir les profs, de leur envoyer un mail (essayer de prendre le mails de chacun de vos profs) ou de demander de l'aide à d'autres étudiants de votre promo (les pages facebook sont faites pour ça) dès que vous avez un doute sur quelques choses. En ce qui concerne les secrétariats: pour avoir une réponse il faut être déterminé, vu les horaires, mais bon là aussi n'hésitez pas y aller pendant les heures d'ouverture!


- Les études supérieures, c'est pas de l'eau

On dit qu'entre le lycée et la fac/les études supérieures il y a un gros fossé, je ne suis pas d'accord. Je dirais plutôt, qu'entre le lycée et la fac il y a trois grands canyons! Non plus sérieusement le niveaux que l'on va attendre de vous à la fac/autres cursus est beaucoup plus élèves que celui que vous avez en sortant du lycée. Par exemple, durant ma première et ma terminale littéraire j'étais une assez bonne élève en espagnol, pourtant je me suis prise une grosse claque en L1 de LEA quand j'ai vu le niveau d'espagnol demandé (en même temps j'avais choisie la fac la plus exigeante en ce qui concerne les langues). Et c'est pareil pour la charge de travail! Au lycée c'est assez facile (pour certains) d'avoir des bonnes notes sans vraiment travailler ou en travaillant au dernier moment. À la fac, et en études supérieures en général, ce n'est pas possible de faire comme ça! Pour valider son année il faut aller à tous les cours, et travailler régulièrement. Dis comme ça, ça à l'air logique, mais ça peut être très difficile de se prendre en mains et de travailler seul quand on a été habitué à être "surveiller" durant toute sa scolarité. Je ne veux pas vous faire peur, mais il faut impérativement rester motivé et travailler pour réussir en étude sup! Après certains vous diront qu'à la fac: "selon les matières tu peux compenser ça va c'est tranquille!" alors oui vous pourrez valider malgré des mauvaises notes dans une/des matières grâce à la compensation, mais, je peux vous dire que ce sera moins tranquille pour trouver un master (dites merci à la sélection) ou si vous voulez postuler pour un erasmus par la suite. Car oui les notes comptent si on veut pouvoir partir pour un semestre ou une année à l'étranger!

 Moi, face à l'espagnol de la LEA

Après bien sûre chaque filières est différentes, par exemple: la charge de travail ne sera pas la même en PACES et en L1 de LLCE anglais. Mais ça ne veut pas dire non plus qu'une filière est plus facile qu'une autre! Le niveaux de difficulté va aussi dépendre de vous, nous n'avons pas tous les mêmes capacités, certains auront plus de facilité que d'autre mais, il ne faut pas se démotiver pour autant! Je pense qu'il faut tout d'abord bien s'organiser, se faire un planning, se donner des heures dans la semaine pendant lesquels réviser, etc. Je vous conseille de prendre un semainier plutôt qu'un agenda, ça vous permettra de voir tout ce que vous avez à faire sur une semaine et donc de vous organiser plus facilement. En étude sup c'est très dur de remonter la pente quand on est noyé par par 1000 cours à rattraper, donc prenez des bonnes habitudes dès le début; relisez vos cours tous les soirs, faites les travaux aussitôt qu'ils vous sont donnés, planifier vos révisions, faites des recherches s'il le faut, etc. Je vous conseille aussi de regarder des routines révisions, des vidéos de gens qui sont dans la même filière que vous, des choses comme ça sur youtube, ça donne pas mal d'idées et ça motive. En ce moment il y a d'ailleurs plein de vidéo back to school sur plein de filières différentes, que ce soit l'hypokhâgne, la paces, le droit, ou autre! Personnellement j'adore aussi regarder les vidéos des Américaines sur l'université, surtout les vlogs! Même si le système américain est très différent du notre, je trouve ça hyper intéressant et assez motivant aussi.

Sinon d'autres petits conseils; travailler en groupe peut-être une bonne idée (si ça ne part pas en pause café...). Si vous êtes comme moi et que vous n'arrivez pas à travailler chez vous; allez à la bibliothèque! Personnellement la B.U c'est le seul endroit où j'arrive à travailler efficacement sans trop me laisser distraire! Si vous avez des difficultés dans une matière, vous pouvez aller au tutorat, je n'y suis jamais aller, mais il parait que ça peut être bien. N'hésitez pas à demander de l'aide à vos amis , ou camarades de classe: demandez leurs copies s'ils ont eu des bonnes notes, ça vous permettra de voir ce que vous avez à améliorer dans vos devoirs. Fixer vous des objectifs aussi, ça aide toujours, et dites-vous que ça va venir petit à petit! Ne vous démotivez pas! Comme mon prof d'espagnol me l'avais si bien dit au début du premier semestre "Au début tu auras 2, puis 5, et petit à petit tu finiras par avoir 10!". Un dernier conseil pour rester motivé: éviter de trop repenser à l'élève que vous étiez au lycée, ça peut vraiment vous démoraliser, alors que, comme je les dis le niveau en étude sup et le niveau au lycée n'ont vraiment rien à voir. Cela ne sert donc à rien de comparer vos notes du lycée avec vos notes de fac/école/prepa/etc.



- Vivons d'études et d'eau fraiche

Ce n'est un secret pour personne, en général la plupart des étudiants ont très peu d'argent, et pas mal de dépenses. Et je pense que gérer un budget est une des choses les plus difficiles quand on devient étudiant. Il faut savoir faire des sacrifices et avoir des priorités. Par exemple mieux vaut payer sa carte de transport, plutôt que d'aller faire du shopping. Ça paraît bête et évident comme exemple, mais les tentations sont nombreuses dans les villes étudiantes! Moi-même il m'est arrivé quelques fois de faire des dépenses hors-budget (la place de concert pour PNL...) et de me retrouver un peu dans le rouge en fin de mois... Mais ce n'est pas la fin du monde si vous vous retrouvez à découvert, sachez-le! Je pense qu'il faut vraiment éviter les dépense superflus tels que les fast food, les machines à café ou l'alcool dans les boîtes (je suis désolée mais, moi j'accepte pas de payer un malibu ou une vodka coca plus de 6€ #brokebitch), c'est le genre de petits plaisirs qui finissent par coûter assez cher. Faites-vous des budgets pour tout: course, fournitures scolaires, sortie, etc, c'est un peu la base quand on  a pas trop d'argent. Je vous conseille aussi de profiter au maximum des bons plans que l'on peut avoir avec la carte étudiante, mais aussi grâce aux comparateurs de prix, aux codes promo, aux sites de cashback et autres! Certains organismes font aussi des tarifs ou des abonnements spéciaux pour les étudiants, par exemple; je prends le train hyper souvent pour rentrer chez moi, et vu que la SNCF c'est extrêmement cher, j'ai fait un abonnement interne étudiant/viaétude! L'abonnement coûte 30€ à l'année et en contrepartie, je paye tous les trains ter, tgv et intercités vers Toulouse et n'importe quel train vers une ville dans ma région, à moitié prix. Franchement, ça à changer ma vie et mon porte monnaie (et ma relation avec la SNCF)! Et il y a plein de possibilité dans ce genre-là pour payer moins cher, et cela sur énormément de choses, donc renseignez-vous!!

À chaque fois que je vais chez Saga ou Nyx (en bonne beauty addict)

Si vous avez la possibilité d'avoir des aides, foncez! Notamment la caf, mais aussi la bourse du crous, les bourses régionales, même certaines écoles peuvent donner des bourses en plus de la bourse du crous à certains de leurs étudiants! Il suffit, encore une fois, de bien se renseigner. Beaucoup d'étudiants cumulent un job en plus de leurs études, j'aurais tendance à penser que ce n'est pas forcément une bonne idée vu la charge de travail en études supérieures, mais quand il n'y a pas d'autres solutions, ça reste encore la meilleure des options pour ce faire de l'argent (et de l'expérience professionnelle). Certains font aussi des prêt étudiants pour couvrir leurs dépenses de tous les jours, et je pense que ça, par contre, c'est quelque chose à faire en dernier recours. Même si on part du principe que la majorité d'entre nous serons endenté un jour ou l'autre, c'est pas hyper top de le faire avant d'être diplômé. Après si vos parents ont la possibilité de vous aider financièrement, honnêtement, je pense qu'il faut en profiter. Beaucoup de gens disent, que ça ne ce fait pas, qu'il existe des jobs étudiants, que c'est honteux de profiter de l'argent de ses parents, enfin bref on adore culpabiliser les étudiants qui se font aider par leurs parents. Alors que personnellement je trouve cela tout à fait normal, vu: le prix de la vie dans certaine ville, que c'est souvent très difficile de concilier travaille et étude, que c'est extrêmement dur d'être indépendant à 18/20 ans, et que si vos parents en on la possibilité et qu'ils le veulent bien, il n'y a rien de honteux là-dedans. Après, je me rend bien compte que c'est une situation extrêmement privilégié et que tous les parents n'ont pas la possibilité de faire ça. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà c'est tout pour cette première partie! J'ai quand même pas mal hésité avant de la poster, je n'étais pas trop sûre de si mes conseils allaient être utile ou non en faites. Mais bon! En attendant la seconde partie, n'oubliez pas de me dire ce que vous avez penser de l'article! S'il y a un sujet dont vous aimeriez entendre parler dans la deuxième partie, n'hésitez à me le dire! Sinon, dites-moi aussi où est-ce que vous étudiez et quoi. Et comment s'est passé votre première année d'études supérieures si elle déjà passait! Des bisous! xx

24 juillet, 2017

Pluie de Confettis



Hey! Aujourd'hui, pour une fois, l'article ne fera pas cinq ou six paragraphes! Je vous poste enfin mes photos du 14 Juillet... En retard! Je dois dire que j'ai mis un peu de temps à les trier! Vous pourrez aussi trouver quelques photos de mes amis, qui ont bien voulu passer sous l'objectif ce soir-là. Le tout accompagnais d'une de mes dernières découverte musicale. Passez une bonne semaine! xx


PS: J'ai crée une page facebook pour le blog, je me suis dit que ça pourrait être pas mal! N'hésitez pas à y jeter un œil!

17 juillet, 2017

Barry, le Biopic auquel on ne s'attend pas


Hey!! Durant c'est mois d'absence j'ai regardée pas mal de films divers et variés (mais aussi de documentaires et de séries), et ça ma énormément donnée envie de parler plus souvent de films et séries en tout genre par ici. Donc, j'ouvre officiellement cette nouvelle catégorie avec une analyse de film (préparez vous ça va être  un peu long)! Film qui était assez attendu lors de sa sorti, mais qui au final n'a pas tant fait parler de lui: j'ai nommé Barry. Barry est donc un film produit par Netflix sortie en décembre 2016, qui relate une période de la vie de Barack Obama. Je vais éviter de tenter de vous résumer l'histoire, Allociné sera beaucoup plus compétant que moi sur ce coup-là: 

"Le jeune Barack Obama, Barry pour ses amis, arrive à New York à l'automne 1981 pour faire ses études à l'université Columbia. Dans un environnement au racisme rampant et où la criminalité fait rage, Barry, tiraillé entre diverses sphères sociales, s'efforce de maintenir des relations de plus en plus tendues avec sa mère, originaire du Kansas, son père kenyan, avec qui il est brouillé, et ses camarades de classe. Barry est l'histoire d'un jeune homme aux prises avec les fléaux que ce pays, pour ne pas dire le monde, combat toujours, 35 ans après." 



J'ai vu pas mal de gens dirent qu'ils étaient déçus de ce film et qu'ils ne s'attendaient pas du tout à ça. Moi la première je pensais comme pas mal de gens qu'en voyant ce film, j'allais en apprendre plus sur Barack Obama en général; son enfance, sa carrière, comment est-il devenu président, comment a-t-il rencontré Michelle, un biopic quoi! Et c'est vrai que vu la fin du mandat de Barack Obama approchant lors de la sortie du film, ça aurait été symbolique de faire un film sur son parcourt. Et pourtant Netflix a décider de faire quelque chose de complètement différent (spoil alert: je trouve ça d'autant plus réussi)! Je pense qu'à vrais dire le sujet principal du film n'est pas la vie d'Obama, mais plutôt le racisme et surtout trouvé sa place dans une société hostile à la différence. Comme je les dis au début, le film se déroule lors d'une période bien précise: l'entrée d'Obama (Barry) à l'université de Columbia à New-York dans les années 80. Obama est métisse, sa mère est blanche et son père noir, il a grandi à Hawaï et à Jakarta en Indonésie, il n'est ni riche, ni pauvre et, ce sont c'est trois choses qui vont peu à peu devenir les éléments perturbateurs du film: Barry n'arrive pas à trouver sa place à l'université car il est entouré de blancs, mais d'un autre côté il ne se sent pas à sa place non plus parmi ses amis noirs, car il n'a pas grandi dans le ghetto (Harlem dans le film) et n'a pas exactement la même "culture" qu'eux. On ressent très vite le malaise de Barry face à cette situation; trop noir pour être avec les blancs et, pas assez noir pour faire complètement partis des afro-Américains. 

Ce que j'ai énormément aimé c'est que le film montre très bien la relation entre blancs et noirs dans une société américaine post-ségrégation ainsi que la méconnaissance totale des blancs face à ce que peut vivre ou ressentir les gens appartenant à la communauté noire. Par exemple dans le film les blancs sont représentés comme étant contre la ségrégation et les discriminations envers les noirs mais à plusieurs reprises on apprend qu'à vrais dire ils ne se préoccupent pas tant que ça et préfèrent rester entre eux car cela à toujours était ainsi. La scène du dîner entre Barry, Charlotte sa petite amie et ses parents (tous les trois blancs et issu d'un milieu aisé) le montre très bien: Barry mentionne le nom d'un quartier défavorisé où on retrouve principalement la communauté noire et les parents de sa petite amie disent n'en avoir jamais entendu parlé. De l'autre côté on ressent une sorte de méfiance et de distance de la part des noirs face aux blancs, et là encore le film le montre très bien, quand Barry se promène avec Charlotte dans un quartier noir, tous les gens se retournent sur eux, le vendeur d'un stand lui dira même qu'il devrait plutôt essayer le "black love" (sortir avec une jeune femme noire). Et de part son statu de métisse, on peut dire que le personnage de Barry fait une sorte de connexion entre ses deux mondes qui ne ce mélange pas ou alors très très peux. 


Une scène en particulier m'a énormément marqué; Barry rentre sur le campus de l'université tard après une soirée et subis un contrôle au faciès, il est le seul à se faire contrôler alors que de nombreux étudiants blanc se trouve au même endroit, il se défend auprès de l'officier de police, le ton monte jusqu'à ce qu'un étudiant de sa promo vienne calmer le jeu en disant que Barry étudie bel et bien sur ce campus. Barry ne le remercie pas, il l'insulte même et l'étudiant à pour seule réponse "It's 1981 get over it!". Je trouve cette réplique vraiment très forte et montre très bien la méconnaissance des blancs face à tout ce qu'on vécut et vivent encore les noirs, comme si tout était enfin rose pour eux alors que quelques années auparavant les blacks panthers militaient encore activement contre les violences faites aux noirs et revendiqués la fierté d'être noir. On peut même y voir de l'incompréhension et même une forme de culpabilisation de la part des blancs sur les noirs; "tu as les mêmes droits que nous maintenant, tu n'as plus aucune raison d'être en colère, c'est quoi ton problème?", et là encore le film le montre très bien avec la relation de Barry et Charlotte: il fait face à une crise identitaire où il ne se reconnaît réellement nulle part tout étant parfaitement conscient de la différence entre blancs et noirs, Charlotte ne le comprend pas et le culpabilise car les problèmes citer précédemment ne la touche pas dû à son statu sociale de femme blanche aisée et surtout elle ne se rend pas compte de leurs existences. Donc de ce fait, elle ne pourra jamais réellement comprendre ce que Barry est en train de vivre ou ce que c'est d'être noir en général, et Barry n'hésite pas à le lui dire. Et je pense que c'est un des messages forts du film: malgré une communauté blanche ouverte et antiségrégation, ils restent centré sur eux-mêmes et ne font pas plus de choses pour faire tomber les barrières entre blancs et noirs.

Certaines personnes trouvaient que le personnage de Barry avait juste de la haine contre les blancs, on ressent très ben la colère du personnage surtout vers la fin, mais ce n'est pas juste envers blancs, Barry est en colère car personne ne le comprend. Il est donc en colère contre les blancs qui eux sont complètement centrés sur eux-mêmes, mais on ressent aussi une certaine colère (beaucoup moins forte certes) envers la communauté noire parce qu'il n'est pas accepté et n'a pas l'impression d'en faire partie. Il est aussi stigmatisé auprès de ses amis noirs de pars son métissage, ses amis se moquent gentiment de lui et du fait qu'il a grandi hors des États-Unis. Le métissage est un thème peu présent dans le film, mais je pense qu'on peut aussi l'y rattacher. Le métissage est encore très marginalisé autant par les noirs, que par les blancs d'ailleurs, donc au final on observe encore se désir de ne pas se mélanger de la part des deux groupes. Si on observe bien, tous les points énoncés se rejoignent pour former un inlassable cercle vicieux qui ne fait que renforcé le racisme et les discriminations. Et je pense que c'est de la faute des deux communautés blanches et noires. Après je ne vais pas vous mentir, j'aurais plus tendance à pensée que les actes passés des blancs y sont pour beaucoup. Le film s'articule aussi autour du fait que Barry n'a jamais vraiment connu son père et sa colère envers lui, ce qui explique aussi pourquoi il a autant de mal à s'identifier et à s'intégrer dans la communauté noire et à trouver sa place en général.


J'ai dit que le sujet principal du film n'était pas la vie de Barack Obama, mais j'ai énormément aimé le fait qu'on prenne ce personnage-là et son histoire personnelle pour dénoncer des problèmes de société encore très présent aujourd'hui en 2017, mais aussi pour démontrer que c'est dur de vivre avec plusieurs identités culturel. Cela montre que; n'importe qui, quel que soit son milieu ou ethnicité peut vivre une situation comme celle-ci, et je pense qu'énormément de personnes pourront se retrouver dans le personnage de Barry, qu'on soit noir, arabe, asiatique, ou même blanc! C'est parfois dur de s'identifier à un groupe quand on possède plusieurs ethnicités, origines ou cultures. Ce thème me fait d'ailleurs énormément penser à cette thématique qui fut énormément discutée durant cette présidentielle: être français. Énormément de français ont un ou des parents qui ne sont pas français et non pas à proprement parlé une culture française ou même occidentale pour certains, donc ils grandissent dans une société française avec en parallèle une éducation, des traditions, et une culture venant de pays complètement différents. Ils seront donc stigmatisés d'un côté parce qu'ils ne seront pas complètement français et de l'autre ils ne seront pas vus complètement intégré dans leurs secondes origines/ethnicité parce qu'ils n'auront pas grandi en immersion complète dans la culture de ladite ethnicité. C'est quelque chose qui m'est assez familier, mais sur un plan beaucoup plus personnel (étant donné que je suis blanche je ne me suis jamais faite stigmatiser/discriminer là-dessus) je me revendique franco-espagnole, mais pendant longtemps je me suis demandée si je me sentais plus française ou plus espagnole. Mais je pense qu'énormément de jeunes ressentent ça de manières beaucoup plus forte et violente, surtout dans la communauté maghrébine: en France ils sont vus comme une communauté repliée sur elle-même, et dite à problèmes mais au bled ils ne sont pas vus comme de véritable algériens, marocains, tunisien, etc, parce qu'ils n'ont pas grandi là-bas et donc n'ont pas la même mentalité/vision des choses.

Enfin bref j'ai adoré ce film parce qu'il parle de tous ces sujets de manière aussi vrais et actuel! En général les films qui traitent de racisme ont une approche très directe du sujet, on comprend tout de suite de quoi on a affaire, alors que là ce n'est pas forcément le cas: le thème est abordé de manière beaucoup plus sous-jacente et je pense que de nos jours le racisme c'est beaucoup plus qu'une simple discrimination directe tel que "sale noir/arabe/asiatique/etc". Ça va beaucoup plus loin et c'est surtout encré dans de nombreux aspects de la société d'aujourd'hui et on ne s'en rend pas forcément compte que l'on soit blanc ou non. Et c'est pareil dans le film, et je pense que c'est pour cela que beaucoup de personnes n'ont pas compris le sens du film et on aussi était déçu. Personnellement le film à fait échos à pas mal d'article que j'avais lu sur le racisme et autre sujet dont il parle, donc je vous conseille de peut-être faire des recherches avant ou après l'avoir visionné, si ce ne sont pas des sujets qui vous sont familiers.


En ce qui concerne les acteurs, le film est là aussi assez réussi: le casting est très bien fait! L'acteur principal, Devon Terrell, est très très bien choisi! Je le trouve très juste dans son jeu d'acteur et la ressemblance avec Barack Obama est plutôt frappante! Je n'ai pas grand-chose à dire sur l'image ou l'esthétique filmique, le tout est filmé dans New-York, on a pas mal de jolies scènes et de jolis plans, mais ce n'est pas ce qui m'a le plus marqué. En ce qui concerne le rythme du film, c'est assez lent, personnellement moi ça ne m'a pas gênée (j'aime bien ce genre de film d'ailleurs), mais bon je préviens au cas où, je sais que ça ne plaît pas à tout le monde. 

Je dirais en bref que ce n'est pas un grand film qui mériterait un oscar ou une distinction particulière de ce genre, mais c'est un film extrêmement intéressant et important de par les thèmes qu'il aborde en général, et extrêmement touchant de par la manière dont il les aborde grâce à l'histoire. Pour moi ce film, c'est un vrai message d'espoir envers la jeunesse et surtout un message d'acceptation de ses origines et d'où on vient en général, et de ne pas forcément ce conformé au cases dans lesquels la société essaye de nous mettre. Mais aussi d'accepter la réalité dans laquelle on vit et de faire face et de comprendre les problèmes raciaux et sociaux pour les faire reculer, parce que (je le dis et redis) c'est assez effrayant de voir que finalement nous avons avancé dans ces problématiques mais au final pas tant que ça. Et j'ai même parfois l'impression que l'on recule énormément et qu'il y a beaucoup de personnes qui font un dénis de ces problématiques et même qui en glorifie certains aspects (genre le colonialisme). Et ça, ça vaut pour n'importe quelle communauté, parce qu'il n'y a pas que les blancs qui peuvent être racistes au final. Enfin bref je pense que j'ai tout dit. Barry est un film que je vous conseille fortement, il raconte une histoire touchante tout en montrant des problèmes réels et amène vraiment le spectateur à se poser des questions et à réfléchir lui aussi là-dessus, en tout cas moi ça m'a fait réfléchir et ça m'a donné envie d'écrire et de donner mon avis dessus. J'adorerais avoir vos avis dessus, ce que vous en avez pensé, et votre perception du sujet en général d'ailleurs!


J'espère que cet article vous aura plut! J'ai mis du temps à savoir, si oui ou non j'allais le poster. On s'éloigne quand même beaucoup de la beauté ou des sujets plus "superficielle" que j'aborde par ici en général, mais ce genre de sujets tel que le racisme m'intéressent énormément! Dites-moi ce que vous en pensez! On se quitte sur une autre petite photos d'Obama dans sa jeunesse (franchement d'ailleurs good catch Michelle). À très vite! xx

PS: Un grand merci à une des blogueuses d'Aloha Tallulah pour m'avoir relue et aidée pour cette article!! (leurs blog est vraiment génial si vous voulez en savoir plus sur le racisme, la place de la femme noire dans la société et tout ce qui est en liens avec l'afro-féminisme en général!)

02 juillet, 2017

Petit programme de l'été 2017


Hey!! Enfin le mois de juillet est arrivé! Signe de la fin de la grisaille, du travail, de l'école et des examens pour pas mal d'entre nous! J'espère d'ailleurs que vos examens, partiels et autres concours se sont bien passés, et que vous les avez eu surtout! Cette année, pas vraiment d'examens pour moi: comme je me réoriente, j'ai eu la chance de pouvoir échapper aux stress et révisions des partiels. J'envoie d'ailleurs du courage à tous ceux qui ont du subir ou qui sont encore dans cette galère qu'est la réorientation et l'orientation en général. Ce n'était vraiment pas facile cette année avec le tirage au sort d'APB.... Enfin bref arrêtons de parler de sujets qui fâchent! Avec l'été et ses longues journées chaudes qui reviennent, ça peut être parfois difficile de trouver quoi faire, surtout si comme moi vous ne partez pas en vacances et que vous ne travaillez pas non plus (même si je devrai shame on me). Mais je me suis quand même fait un petit programme ou plutôt une liste de choses à faire, appeler ça comme vous voulez, pour c'est deux mois de grandes vacances! Je me suis dit que ça pourrait être sympa de partager tous cela et que ça pourrait peut-être vous donner des idées pour vous occuper cet l'été. Let's go!

- Poster sur le Blog de manière régulière


Première des choses et pas des moindres. J'ai toujours eu énormément de mal à poster régulièrement, principalement dût à un gros manque d'organisation (et de motivation) personnel, ce qui n'est pas vraiment une qualité en général et encore moins quand on tient un blog. Mais depuis quelques temps je suis remotivée et j'ai pleins d'idées d'article à poster! Et puis j'adore partager et écrire en général, donc je ne me voyais pas du tout abandonner le blog! Aussi recommencer à poster et cela de manière régulière c'est un peu un challenge que je me lance à moi-même. Être désorganisée va de-pair avec la procrastination, et je me suis rendu compte qu'avec c'est deux choses dans ma vie, je n'allais probablement jamais rien réussir ou au mieux pas obtenir de bons résultats. Et ça vaut pour le blog mais aussi pour les études, ou n'importe quel projet en faite; il faut de la régularité et du travail quand on entreprend quelque chose! Donc pour moi ce blog c'est non seulement du partage et des rencontres mais, aussi essayer de m'améliorer en tant que personne, et devenir plus productive et "déterminé" dans ma vie de tous les jours! Pour le moment je me fixe l'objectif de poster une fois par semaine, ou une fois toutes les deux semaines si je n'ai pas le temps. Je trouve cela assez raisonnable et ça me laisse assez de temps pour écrire et prendre des photos en avance. Je dois avouer que j'ai pas mal peur de ne pas réussir à tenir mon objectif (vu la flemmarde que je suis), mais on verra bien ce que ça donne! Je vais faire de mon mieux!

-Lire, lire, lire et encore lire!


Une des principales activités de l'été (ou pas...), j'ai nommé: la lecture! Et il faut vraiment que je m'y remette! J'ai une pile de livres sur ma table de nuit qui n'attend que moi depuis plusieurs semaines si ce n'est plusieurs mois! De plus, il y a quelques livres que j'ai très envie d'acheter; j'ai toute une liste sur mon téléphone! Avoir pleins de livres à lire mais, continuer à en acheter des nouveaux, c'est un peu l'histoire de ma vie... Et je pense en général que reprendre la lecture peut se révéler plutôt bénéfique pour la rentrée, vu que je vais avoir des livres à lire durant l'année (enfin je pense). Dernièrement j'ai fini La joueuse de Go de Shan Sha, un roman chinois très poétique, que j'ai beaucoup aimé, et maintenant je m'attaque doucement à Loin de la foule déchainée de Thomas Hardy et à 1984 de George Orwell, deux classiques de la littérature anglaise. Et vous quelles sont vos lectures pour l'été?

- Aller à la plage


Comme je vis dans le sud j'ai la chance de pouvoir aller à la plage chaque été! Et même si j'ai parfois beaucoup de mal à supporter les grosses chaleurs estivales de ma région, chaque année j'attends le retour de l'été avec impatience pour avoir le plaisir de revenir à la plage. Le bruit des vagues, l'odeur marine, le contact du sable sous ses pieds, la sensation de nager contre les vagues, l'immensité de la mer, l'atmosphère en général de cet endroit me fascine et c'est pourquoi il fait parti de mes préférés. Que ce soit pour une simple ballade au bord de l'eau ou un après-midi baignade, j'ai prévu d'y aller autant que possible! Pour les curieux et les curieuses qui viendraient s'aventurer dans l'Aude cet été: je vais principalement à la plage des chalets ou, à la plage de Mateille, à Gruissan et plus récemment à la Plagette à Port-Leucate (photos ci-dessus).


 - Découvrir de nouvelle musique et de nouveaux artistes


Ce n'est un secret pour personne; je suis une passionnée de musique et je peux difficilement m'en passer! Mais je me suis rendu compte que j'avais encore pas mal de lacunes sur certains artistes très connu, et plus particulièrement sur les classiques du hip-hop et du rap. J'affectionne de plus en plus ce style au fil de mes découvertes musicales. Le problème c'est que c'est un style de musique tellement riche et vaste que j'ai l'impression de seulement exploiter la partie visible de l'iceberg! Et c'est pour cela j'ai énormément envie d'en savoir plus et de découvrir encore plus de choses dessus. Un de mes amis qui connait énormément de choses en matière de musique m'a donné pas mal de pistes pour commencer (un grand merci à lui d'ailleurs), il ne me reste plus qu'à mis mettre et à faire mes propres recherches!


 - Me remettre aux séries et entamer ma liste de films

 Je ne sais pas pourquoi mais j'ai de plus en plus de mal à regarder des séries, je trouve ça long et il y en a tellement qu'on peut vite se sentir submergé! J'essaye donc de m'y remettre petit à petit, et de ne pas commencer 15 séries à la fois. Ce qui est assez difficile vu que j'adore commencer plusieurs choses à la fois en général.... Je viens de finir la saison 1 de The Knick que j'ai d'ailleurs adoré, je vous conseille fortement cette série! Il faut maintenant que je m'attaque à la saison 2, et sinon je viens de commencer The Handmaid's Tale, j'en suis seulement à l'épisode 2 mais, j'aime beaucoup l'ambiance et l'histoire complètement dystopique. Et pour finir je me suis remise à The Killing US! Une série thriller que j'avais déjà commencé et qui m'avait beaucoup plus. Mais même si je me suis un peu lassé de séries, ce n'est pas du tout le cas des films! J'adore en regarder, et je me suis d'ailleurs fait une liste sur mon téléphone de tous les films que j'aimerais voir! N'hésitais pas à me donner des suggestions en commentaires! Et sinon est-ce que des articles films vous plairaient?

 - Aller à des concerts


Comme chaque été, de début juillet jusqu'à début aout, ma ville natale organise un petit festival avec une sélection de concerts payants et une autre de concerts gratuits! Et même si bien souvent la plupart des concerts gratuits mettent en avant des petits artistes inconnus au bataillon, on retrouve aussi quelques têtes d'affiches! Par exemple, on avait eu droit il y a quelques années à Julian Perreta, Lost Frequencies, James Arthur, l'année dernière il y a eut Marina Kay, le duo de Joey Starr, Caribean Dandy (photo ci-dessus, c'était génial d'ailleurs!), etc. Comme vous savez que j'adore la musique et surtout l'ambiance électrique des fosses de concerts, cette année encore je ne vais pas m'en priver! Il y a quelques concerts qui m'intéressent mais, pour le moment il y en a deux (trois exactement) auquel je suis sûre d'assister: Cocoon et Disiz la peste avec Deen Burbigo en première partie! Je suis d'ailleurs tellement impatiente d'aller voir ce dernier! Rajouter à cela, ma sœur avait deux billets pour voir -M-, elle m'a donc gentiment proposé de venir avec elle! J'essayerais de faire de jolies photos pour ensuite les poster dans un article, mais sinon c'est sûr et certains que j'en posterais sur mon instagram!

- Profiter de mes amis


Et last but définitivement not least! Que serait les vacances sans des retrouvailles entre amis? Pendant c'est 8 mois de fac je n'ai pas vraiment eu l'opportunité de beaucoup voir mes amis du lycée, vu que certains d'entre eux sont partis à Montpellier faire leurs études. Et même si d'autres étaient eux aussi à Toulouse, vu nos différents emplois du temps et lieux de vie, ce n'était pas facile de se voir très souvent. Donc j'espère les voir autant que possible; faire des soirées, aller se baigner, se balader en ville ou simplement discuter. J'espère aussi pouvoir rencontrer ma super copine de blog: Marianne (aka bibitch pour les intimes❤ )! Elle vient passer une journée à Toulouse en aout et j'espère vraiment que l'on va pouvoir se voir!


Enfin voila ce que j'ai prévus pour cet été 2017! C'est un programme assez culturel quand même! On verra bien si j'arrive à tout faire! J'espère comme toujours que ce post vous aura plut! Et sinon dites moi ce que vous voulez voir par ici, et ce que vous compter faire cet été! passez une bonne semaine, on se retrouve bientôt! xx

première et dernière photos: pinterest